Mécanismes de gestion du risque de crédit ex ante et performance globale des EMF camerounais

Daniele TUEDEM WAFFO, Jules Roger FEUDJO, dagobert NGONGANG

Résumé


Les Etablissements de Microfinance sont des structures de financement créées au Cameroun dans les années 1990 à la faveur de la loi sur les libertés d’association. Cependant, la cascade de faillites survenues après les années de pleine croissance pose avec acuité le problème de leur pérennité. Aussi, l’objet de notre travail est de nous intéresser à la question de la performance de cette catégorie d’établissement dans le contexte du Cameroun en mettant en exergue l’influence de son activité principale, à savoir le crédit. Dans l’optique d’apporter des éléments de réponses à ce questionnement, nous avons administré un questionnaire sur la base d’un échantillon constitué de 93 EMF exerçant au Cameroun. Les résultats obtenus montrent que la décentralisation de la décision de crédit est sans effet sur la performance globale des EMF. En revanche, les EMF ayant procédé à une diversification de leur portefeuille de prêts sont plus performants que ceux qui ne diversifient pas leur portefeuille. Au regard de ces résultats, il convient de souligner que l’atteinte de la performance globale est la résultante de l’efficacité des mécanismes de gestion ex ante du risque de crédit.


Texte intégral :

PDF

Références


ADAIR P. et BERGUIGA I. (2010), « Les facteurs déterminants de la performance sociale et de la performance financière des institutions de microfinance dans la région MENA : une analyse en coupe instantanée », Région et Développement n° 32, pp.91-119.

ARMENDARIZ DE AGHION B. et MORDUCH J. (2000),« Microfinance beyond group lending », Economics of Transition, vol. 8, n° 2, pp. 401-420.

ARMENDARIZ DE AGHION B. et MORDUCH J. (2005), The Economics of Microfinance, MIT Press.

BEAC (2006), Rapport annuel, 388p.

BERGER A. et UDELL G. (2002), « Small Business Credit Availability and Relationship Lending : The Importance of Bank Organizational Structure », Economic Journal, vol. 112, n° 477, pp. 32-53.

BESLEY T. et COATE S. (1995), « Group Lending, Repayment Incentives and Social Collateral », Journal of Development Economics, vol. 46, n° 1, pp. 1-18.

CAMPION A. (2000), « Le contrôle interne: guide pratique à l’usage des institutions de microfinance », Care et Pact Publications, INC, Washington, 35p.

CAUDAMINE G. et MONTIER J. (1998), Banque et marchés financiers, éd. Economica, 719 p.

CHURCHILL C. et COSTER D. (2001), Manuel de gestion des risques en microfinance, CARE, 127p.

COBAC (2010), Rapport annuel exercice 2010, 105p.

CULL R., DEMIRGÜÇ-KUNT A. et MORDUCH J. (2007), « Financial Performance and Outreach: A Global Performance of Leading Microbanks », Economic Journal, vol. 117, n° 517, pp. 107-133.

El KHARTI L. (2011), « The determinants of financial performance of MFI in Morocco : a panel data analysis », Saving and development, n°1, Vol. 38, pp. 27-44.

FERRONNIERE J. (1963), Opérations de banque, éd. DALLOZ, 707p.

GODBILLON-CAMUS B. et GODLEWSKI C. (2005), « Gestion du risque de crédit dans la banque : information hard, information soft et manipulation », LaRGE, octobre, 24p.

GODQUIN M. (2004), « Microfinance repayment performance in Bangladesh: how to improve the allocation of loans by MFIs », World Development, vol. 32, n° 11, pp. 1909-1926.

HAMED Y. (2004),« Microcrédit et financement de la microentreprise au Maghreb », Thèse de doctorat, Sciences économiques, Université Paris 12.

HARTARSKA V. (2005), « Governance and Performance of Microfinance Institutions in Central Eastern Europe and the Newly Independent States », World Development, vol. 33, n° 10, pp. 1627-1643.

JANSSON T., ROSALES R. et WESTLEY G. (2004), « Principles and practices for regulating and supervising microfinance », Inter-American Development Bank.

KONO H. (2006), « Is group lending a good enforcement scheme for achieving high repayment rates?: evidence from field experiments in Vietnam », IDE Discussion Paper, n° 61, 33p.

LAFOUCARDE A.-L., ISERN J., MWANGI P. et BROWN M. (2005), « Etude sur la portée et les performances financières des institutions de microfinance en Afrique », The Microbanking Bulletin, avril, pp. 3-21.

MARKOWITZ H. (1952), « Portfolio selection », The Journal of Finance, vol. 12, mars, pp. 77-91.

MERSLAND R. et STRØM R. (2009), « Performance and Governance inMicrofinance Institutions », Journal of Banking and Finance, vol. 33,n° 4, pp. 662-669.

MORIN E., SAVOIE A. et BEAUDIN G. (1994),L’efficacité de l’organisation – Théories, représentations et mesures, Montréal, Gaétan Morin Editeur.

NZONGANG J. (2013), La problématique de l’efficience dans les institutions de microfinance: le cas du réseau des Mutuelles Communautaires de Croissance (MC2) au Cameroun, Thèse de Doctorat de 3ème cycle, Université de Dschang.

SEEP -Small Entreprise Education and Promotion - Network (2005), « Mesurer la performance des institutions de microfinance : un cadre pour la publication, l’analyse et le suivi », 118p.

SERGENT J.-S. et VERAN L. (2011), « Délégation de la décision et connaissances décentralisées – Réflexions sur un panel bancaire », La Revue du Financier, N° 190-191, pp.89-109.

SERVET J. (2005), « Le besoin d’objectifs principaux nouveaux pour la micofinance : lutter contre les inégalités et faire face aux risques, Techniques Financières et Développement, n° 78, pp. 12-20.

SHARMA M. et ZELLER, M. (1997), « Repayment performance in group-based credit programs in Bangladesh: An empirical analysis », World Development, vol. 25, n° 10, pp. 1731–1742.

STAUFFENBERG D., TOR J., ABRAMS J., ABATE F. et KENYON N. (2003), « Indicateurs de Performance pour les Institutions de Microfinance », Guide technique, mars, 59p., http://www.lamicrofinance.orgconsulté le 03/02/11.

STIGLITZ J. (1990), « Peer monitoring and credit markets », World Bank Economic Review, N°43, pp. 351–366.

STIGLITZ J. et WEISS A. (1981), « Credit rationing in markets with imperfect information », American Economic Review, 71, pp. 393-410.

TCHAKOUTE H. (2011),« Contrat de crédit, décentralisation décisionnelle et performance des institutions de microfinance », Finance Contrôle Stratégie, Vol. 14, n° 2, juin, pp. 143-173.

TCHAKOUTE T. et NEKHILI M. (2012), « Gestion des risques et performance des institutions de microfinance », Revue d'économie industrielle Vol. 2, n°138, pp. 127-148.

VERAN L. et SERGENT J. (2008), « Délégation de la décision et connaissance décentralisée : réflexions sur un panel bancaire », 29ème congrès de l’Association francophone de la Comptabilité, ESSEC, 28, 29 et 30 mai 2008.

ZELLER M. (1998), « Determinant of repayment performance in credit groups : the role of program design, intragroup risk pooling, and social cohesion », Economic Development and Cultural Change, Vol. 46, n° 3, pp. 599–621.


Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.


Tous droits réservés (c) 2016 Daniele TUEDEM WAFFO, Jules Roger FEUDJO, dagobert NGONGANG

Creative Commons License
Cette oeuvre est protégée sous licence CC Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0 Licence Internationale.

Copyright© ISSN 1923-2993 Journal of Academic Finance (J.A.F.)

Pour recevoir nos courriels, s'assurer que le domaine "scientifics.fr" figure dans votre liste de sécurité. Si vous ne recevez pas d'e-mails dans votre boîte de réception, vérifiez vos dossiers "courriers indésirables".